Présentation

  • : Association pour la Décroissance Conviviale
  • Association pour la Décroissance Conviviale
  • : L'ADC est une association née pendant l'été 2006 à Orléans. Elle a pour objet de promouvoir et diffuser l'idée de décroissance conviviale. Pour plus d'informations, allez sur la page "Qui sommes-nous ?". Si vous souhaitez être régulièrement tenu au courant de nos activités, envoyez-nous un mail à l'adresse inscrite en bas de la page
  • Contact

Annuaire local

Voici quelques liens vers des associations locales qui proposent des actions, des services, des informations... qui vont dans le bon sens.

Attac45 nous a pris de court et l'a déjà réalisé, le voici : (vous retrouverez certains liens disponibles ci-dessous)

L'annuweb d'Attac45

Recherche

Réflexion

" En 1970 quand j’étais petit garçon, nous n’avions pas de croissance de population pas de revenus du tout. Il n’y avait ni investissement ni service, mais nous étions heureux. Nous avions une alimentation de qualité et tout ce que nous désirions de la nature. Avec l’arrivée des projets de développement, les Dayaks ont été marginalisés et les richesses collectives ont été remplacées par les richesses individuelles. "
Stephane Djuweng, Anthropologue issue du peuple Dayak

Colonisation

" Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre. Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l’esprit la volonté de cultiver le sol, et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. "

Sitting Bull, grand chef Sioux (1831 – 1890)
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 15:04

Le défenseur de la planète !

 

 

 

Un certain Léon Marcadet intervient tous les matins dans l’émission « la matinale » sur canal+, il est un peu l’ « écolo » de l’émission et aborde des thèmes en rapport avec la nature, la science, la biologie…

Ce pseudo écolo est extrêmement « positif », à l’écouter tout va super bien et il n’y a absolument pas de souci à se faire pour l’environnement. L’autre jour il nous expliquait  que lorsqu'il n’y aura plus d’eau potable en Europe, nous pourrons faire comme dans certains pays d’Afrique du Nord qui ont beaucoup d’argent (grâce au pétrole), acheter de grosses machines ou usines qui prennent l’eau de mer et la rende potable, selon lui il y aura toujours cette solution de possible! Mais quelle belle solution: rendre l'eau tellement chère que seuls les trés riches pourront se la payer....

Un autre jour il nous a parlé du prix du pétrole qui n’en finit pas d’augmenter en ce moment (ainsi que du prix du gaz) et il s’est posé une question : « est ce que le prix de l’uranium qui sert à produire de l’énergie nucléaire augmentera lui aussi un jour et fera donc grimper le prix de l’électricité produite par les centrales? » la réponse est bien sûr très rassurante : non l’uranium il y en a plein partout, en Australie, au Tibet etc… donc on ne risque pas d’en manquer ! Ah merci Léon tu nous rassures on avait drôlement peur de devoir trouver une autre solution que le nucléaire pour produire de l’électricité ! Il précise tout de même que beaucoup de déchets radioactifs sont enterrés au Tibet et que ça c’est pas bien…merci de l'info!

Et hier, il a abordé le sujet des nappes phréatiques. Il nous expliquait qu’en France on s’inquiète de la sécheresse, mais que finalement on est con de s’inquiéter car encore là il n’y a finalement aucune raison de s’en faire ! Léon a la solution ! Il nous explique que des nappes « secrètes » existent en France au cas où toutes seraient un jour polluées soudainement ou bien asséchées. L'emplacement de ces nappes n'est connu de personne et le gouvernement ne le dévoilera que lorsqu’il n’y aura plus aucune autre solution…. Ces nappes « secrètes » sont remplies et donc il n’y a pas de quoi s’inquiéter nous pouvons polluer et épuiser tranquillement nos nappes phréatiques. Nous ne sommes donc finalement pas prêts de manquer d’eau, et pouvons continuer de la gaspiller à volonté!

Il faut quand même l’entendre pour le croire !  mais cela existe vraiment des gens qui se disent « écolo » et qui pronent des énormités comme celles là!

 Je trouve ça révoltant que des gens, à qui ont donne la parole tous les jours à la télé se permettent de raconter sans que personne ne conteste ce qu'il avance, ces propos pseudo scientifiques du haut de leur "grand âge"! il faudrait lui couper le claper car il est hautement toxique et dangereux pour l’environnement...j’attribue à ce « journaliste » qui sévit tous les jours entre 7 heure et 9 heure la palme de l’homme le moins décroissant de France !

Au lieu de dénoncer le fait que nous gaspillons nos ressources précieuses et rares, au lieu d'ouvrir aux gens les yeux sur le fait que nous pouvons changer nos modes de vie, que nous pouvons essayer de remplacer l'energie nucléaire, il nous dit en gros de continuer à s'enfoncer dans l'absurde et de courir à notre perte! Cela illustre bien par là même la volonté générale que diffuse ce média vendu aux multinationales. 

 Ah ...j'aimerais avoir ce journaliste en face de moi pour le remercier de ces "bons conseils" diffusés à des millions d'auditeurs. 

 

 

 

Charlotte V.              

Published by Charlotte - dans Humeur
commenter cet article

commentaires