Présentation

  • : Association pour la Décroissance Conviviale
  • Association pour la Décroissance Conviviale
  • : L'ADC est une association née pendant l'été 2006 à Orléans. Elle a pour objet de promouvoir et diffuser l'idée de décroissance conviviale. Pour plus d'informations, allez sur la page "Qui sommes-nous ?". Si vous souhaitez être régulièrement tenu au courant de nos activités, envoyez-nous un mail à l'adresse inscrite en bas de la page
  • Contact

Annuaire local

Voici quelques liens vers des associations locales qui proposent des actions, des services, des informations... qui vont dans le bon sens.

Attac45 nous a pris de court et l'a déjà réalisé, le voici : (vous retrouverez certains liens disponibles ci-dessous)

L'annuweb d'Attac45

Recherche

Réflexion

" En 1970 quand j’étais petit garçon, nous n’avions pas de croissance de population pas de revenus du tout. Il n’y avait ni investissement ni service, mais nous étions heureux. Nous avions une alimentation de qualité et tout ce que nous désirions de la nature. Avec l’arrivée des projets de développement, les Dayaks ont été marginalisés et les richesses collectives ont été remplacées par les richesses individuelles. "
Stephane Djuweng, Anthropologue issue du peuple Dayak

Colonisation

" Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre. Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l’esprit la volonté de cultiver le sol, et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. "

Sitting Bull, grand chef Sioux (1831 – 1890)
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 00:12
http://actu.adoc-france.org/wp-content/uploads/2009/11/logoregions10.jpgJuste avant les élections, si quelqu'un n'a pas déjà fait son choix, peut-être trouvera-t-il quelques pistes ici. La Région Centre n'a pas de liste "Décroissante" pour ces élections.
L'AdOC a lancé un appel pour des Uto-pistes Décroissance qui n'ont trouvé suffisamment de relais dans notre région et a souhaité que le débat s'engage sur notamment "dix chantiers de la Décroissance" (nous les reproduisons ici, elle sont disponibles sur le lien ci-dessus) :
1. Favoriser l’expérimentation locale, associative et collective, encourager le bon usage. Faire évoluer le rapport à la propriété et au partage des richesses. Construire une politique de « ménagement du territoire » au service des individus. Améliorer la coopération territoriale.
2. Favoriser le transport par TER par une politique tarifaire incitative,  privilégier les transports doux (vélo, marche à pied) ou collectifs  dans le sens de la gratuité. Créer des sites de co-voiturage et de voitures partagées.
3. Développer une agriculture paysanne et biologique de proximité qui protège l’environnement et enrichit la vie rurale, en favorisant la mise à disposition de terres. Rechercher l’autonomie individuelle et locale par les jardins partagés, les réseaux d’acteurs et les circuits courts.
4. Mettre en œuvre des plans de réduction de la consommation d’énergie notamment dans les lycées, encourager la production locale d’énergie, agir pour le recyclage et le tri à la source des déchets organiques.
5. Promouvoir la mise en place d’une dotation inconditionnelle d’autonomie (DIA) à travers des droits de tirage sur les services collectifs tels que l’énergie, l’information, la formation, la santé, la culture, les transports.
6. Concevoir des conférences régionales sur l’innovation sociale et écologique en particulier sur les expériences coopératives, l’habitat partagé, l’économie sociale et solidaire et la limitation des revenus.
7. Relancer la « production » de biens basés sur les échanges relationnels et conviviaux par le soutien ou la création de monnaies locales et régionales, de Systèmes d’Echanges Locaux, de groupement d’achats et de banques du temps.
8. Encourager une croissance de la richesse des rapports humains en soutenant la transmission des savoir-faire traditionnels locaux. Soutenir les pédagogies alternatives et les initiatives d’auto-construction dans le domaine de l’habitat.
9. Réorienter la recherche et la formation vers la transition écologique et création de filières dans les domaines de l’alimentation, de l’énergie, de l’habitat, des transports, de l’artisanat et du tourisme écologique.
10. Permettre aux citoyens de s’impliquer réellement dans les instances de démocratie participative, organiser rencontres et débats. Œuvrer contre l’agression publicitaire et soutenir la mise en place de médias locaux indépendants.

A partir de ces éléments et des programmes reçus dans sa boite aux lettres, Elisabeth a fait un classement croissant (pour changer) de ces professions de foi :
LUTTE OUVRIERE
* 1 point
- aides aux transports publics
* un bonus
- création d'emplois dans les hôpitaux, l'éducation nationale, les transports et le logement
FRONT NATIONAL
* 1 point
- maintien du TER
* 2 bonus
- aide au maintien des services et des commerces
- protection du patrimoine, de l'environnement et du paysage
LE PARTI DE FRANCE
* 1 point
- gardons nos gares et développons les axes négligés
* 2 bonus
- aide au maintien à domicile des handicapés
- relocalisations
* 1 malus
- gratuité pour les résidents de la région sur les autoroutes la traversant
UMP
* 2 points
- soutien au tissu associatif
- nouvelles filières environnement et santé
* 2 malus
- nouvelle croissance
- projet TGV grand centre
MODEM
* 5 points
- tarif transports en commun unique et incitatif
- énergies renouvelables et de proximité
- gestion coopérative de l'énergie
- universités populaires du savoir
- aider les PME à passer au vert
* 1 bonus
- relocaliser les services et les commerces
FRONT DE GAUCHE
* 5 points
- amélioration du ferroviaire et de sa tarification
- gestion de l'eau et des déchets en régie publique
- solidarité
- formation de qualité, réponse aux besoins sociaux et préservation de l'environnement
- région citoyenne (consultation des habitants)
* 2 bonus
- réduction des inégalités
- défense et promotion des services publics
PS
* 6 points
- agriculture saine et de qualité, aide au bio
- circuits courts agriculteur/habitants
- économies d'énergie
- créations d'activités associatives, et dans l'économie sociale et solidaire
- université populaire de tous les savoirs
- formations dans le développement durable et isolation
* 1 bonus
- l'emploi local
NPA
* 6 points
- logique de solidarité entre collectivités et individus
- gratuité des transports
- agriculture paysanne non polluante, sans OGM
- diminution de la consommation des énergies fossiles
- gestion de l'eau et des déchets remunicipalisée
- véritable démocratie régionale
* 2 bonus
- pour aucune aide aux centrales nucléaires
- logements sociaux et écolos
EUROPE ECOLOGIE
* 7 points
- priorité aux initiatives locales (sport et culture)
- priorité aux transports collectifs et gratuité pour les plus démunis
- agriculture: 20% de bio en 2020, circuits courts, bio dans les cantines
- économies d'énergie, énergies renouvelables, isolation (logements sociaux, lycées)
- coopératives, emplois associatifs, économie solidaire
- écoconstruction
- conversion écologique et sociale par formation professionnelle
* 2 bonus
- relocalisations
- maintien à domicile des personnes âgées

Quelques précautions :
- ce classement n'est absolument pas une consigne de vote de notre part,
- il est établi le plus objectivement possible à partir des programmes qui sont présentés différemment, avec des vocabulaires et des formulations pas toujours claires et pas toujours facilement comparables,
- il est établi à partir des programmes qui ne détaillent pas les moyens mis en œuvre derrière les intentions,
- et comme le répète un collègue, "les promesses n'engagent que ceux qui y croient".

Cependant :
- il montre que même dans les intentions, certains partis n'ont pas du tout pris en compte à leur véritable mesure les enjeux sociaux et environnementaux, et réfléchissent encore sur de vieux schémas complètement dépassés,
- il faut donner du poids aux idées auxquelles on croit si l'on veut qu'elle puissent être défendues après les alliances du 1er tour.
Published by collectif - dans Information
commenter cet article

commentaires

Solidaires 16/03/2010 12:53


Bonjour!

Merci pour cette initiative, ça donne un bon apperçu de ce qui est proposé par chacun et nous aide à confirmer (ou pas) nos choix du premier tour!

Au passage: si vous cherchez un moyen d'agir pour l'environnement et la solidarité près de vous ou si vous cherchez un moyen de financement et de communication pour vos actions associatives
solidaires et/ou écolos, faites recycler vos cartouches et téléphones apar le réseau www.recyclagesolidaire.org!