Présentation

  • : Association pour la Décroissance Conviviale
  • Association pour la Décroissance Conviviale
  • : L'ADC est une association née pendant l'été 2006 à Orléans. Elle a pour objet de promouvoir et diffuser l'idée de décroissance conviviale. Pour plus d'informations, allez sur la page "Qui sommes-nous ?". Si vous souhaitez être régulièrement tenu au courant de nos activités, envoyez-nous un mail à l'adresse inscrite en bas de la page
  • Contact

Annuaire local

Voici quelques liens vers des associations locales qui proposent des actions, des services, des informations... qui vont dans le bon sens.

Attac45 nous a pris de court et l'a déjà réalisé, le voici : (vous retrouverez certains liens disponibles ci-dessous)

L'annuweb d'Attac45

Recherche

Réflexion

" En 1970 quand j’étais petit garçon, nous n’avions pas de croissance de population pas de revenus du tout. Il n’y avait ni investissement ni service, mais nous étions heureux. Nous avions une alimentation de qualité et tout ce que nous désirions de la nature. Avec l’arrivée des projets de développement, les Dayaks ont été marginalisés et les richesses collectives ont été remplacées par les richesses individuelles. "
Stephane Djuweng, Anthropologue issue du peuple Dayak

Colonisation

" Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre. Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l’esprit la volonté de cultiver le sol, et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. "

Sitting Bull, grand chef Sioux (1831 – 1890)
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 07:50

Dans la catégorie Lecture, voici Les affranchis Jardiniers d'Annick Bertrand-Gillen.lecture-affranchis-jardiniers-couverture

 

Après avoir lu quelques articles sur le Jardin des marais d'Annick Gillen et Yves Bertrand, je me suis procuré le livre où Annick raconte leur aventure dans le pays de l'autonomie, de la simplicité, de l'authenticité.

Parti de peu et après une période en roulotte, ils décident de se sédentariser et s'installent sur ce morceau de marais de Loire-Atlantique, que petit à petit, ils aménagent de leur bras, de leur créativité, de leurs récupérations diverses pour que ce lieu leur procure ce dont ils ont besoin : un espace de vie, de la nourriture, du bien être...

Ils ont toujours le souci de vivre en harmonie avec le lieu, de ne pas le dénaturer, donc de se plier à ses exigences, à ses contraintes (innondations régulières).

Ce n'est pas pour rien que le sous-titre du livre est "Un rêve d'autarcie". En effet on comprend à la lecture que leur objectif est d'être autonome au maximum, ce qui est synomyme pour eux de liberté. Ils ont pour cela réduit leurs besoins, se contentent de l'essentiel, mais petit à petit, ils ont réussi à atteindre un confort tout à fait convenable à partir de ce qu'ils ont fabriqué eux-même, de ce qu'ils ont récupéré, sans les artifices de la technique, les moteurs et autres gadgets électroniques.

Ils revendiquent leur appartenance à l'objection de croissance et en sont de fiers représentants.

Annick explique et prodigue tout au long du livre des conseils plus ou moins techniques, mais toujours simples et tirés du bon sens sur le jardin, la cuisine, la décoration intérieure et extérieure.

lecture-affranchis-jardiniersLes nombreuses photos du livres donnent envie de leur rendre visite, pour découvrir le goût avec lequel ils ont aménagé ce jardin et décoré leur maison-roulotte. Cette visite est possible et même bienvenue, ils donnent leur adresse à la fin de l'ouvrage.

 

Une lecture apaisante.

 

Ce livre est maintenant disponible dans la Médiathèque mutualisée de l'association.

Published by Alexandre - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

JUHEL Romain 11/01/2011 14:09



J'y suis allé et ce fut une chouette rencontre dans un lieu hors du commun... que je ne peux que chaudement vous recommander !


Amicalement,


Romain (Dos d'âne Vendôme)