Présentation

  • : Association pour la Décroissance Conviviale
  • Association pour la Décroissance Conviviale
  • : L'ADC est une association née pendant l'été 2006 à Orléans. Elle a pour objet de promouvoir et diffuser l'idée de décroissance conviviale. Pour plus d'informations, allez sur la page "Qui sommes-nous ?". Si vous souhaitez être régulièrement tenu au courant de nos activités, envoyez-nous un mail à l'adresse inscrite en bas de la page
  • Contact

Annuaire local

Voici quelques liens vers des associations locales qui proposent des actions, des services, des informations... qui vont dans le bon sens.

Attac45 nous a pris de court et l'a déjà réalisé, le voici : (vous retrouverez certains liens disponibles ci-dessous)

L'annuweb d'Attac45

Recherche

Réflexion

" En 1970 quand j’étais petit garçon, nous n’avions pas de croissance de population pas de revenus du tout. Il n’y avait ni investissement ni service, mais nous étions heureux. Nous avions une alimentation de qualité et tout ce que nous désirions de la nature. Avec l’arrivée des projets de développement, les Dayaks ont été marginalisés et les richesses collectives ont été remplacées par les richesses individuelles. "
Stephane Djuweng, Anthropologue issue du peuple Dayak

Colonisation

" Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre. Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l’esprit la volonté de cultiver le sol, et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. "

Sitting Bull, grand chef Sioux (1831 – 1890)
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 19:58

Ça y est nous y sommes, le printemps est là. Au marché, ce sont les dernièrs tubercules d'héliantis (un cousin germain du topinambour, plus facile à travailler et moins amer), les dernières racines de panais qui seront utilisées dans un gratin pour unes, dans une « fuelhada » dont voici la recette :

 

« fuelhada » :

100 g de farine de froment

100 g de farine de châtaigne

1 pincée de sel,

1 oeuf

1 cuillère à café de levure diluée dans 1/2 verre d'eau.   


-Pétrissez le tout et laissez reposer 12 heures au minimum.

-Le lendemain, faites cuire les légumes de la garniture (ici des panais, mais cela est bon avec des pommes de terre, des carottes, des topinambours...).

-Étalez la pâte grossièrement sur une feuille de cuisson en faisant comme une bordure tout le tour.

-Étalez les légumes de garniture, poivrez.

-Dans un bol, cassez un oeuf et mélangez-le avec deux cuillères à soupe de lait et une de farine de froment.

-Versez cet appareil sur les légumes, enfournez pour 30 mn, th7.

  

C'est la pleine, et brève, saison des pissenlits, c'est également la saison des épinards jeunes et des granous (les têtes de choux avant la floraison). Les trois se mangent à pleine dent en salade de printemps.


Pissenlit aux pommes séchées :

2 pieds de pissenlit lavés

Quelques morceaux de pommes séchées

Sel, poivre, moutarde, vinaigre, huile d'olive-champignons

 

-Dans un plat, préparez une sauce moutarde, vinaigre de cidre.

-Mélangez les pissenlits découpés avec cette sauce.

-Disposez au dessus quelques morceaux de pommes séchées sur lesquels vous filez de l'huile aux champignons (recette de l'huile dans ce billet).


Épinards jeunes :
-Lavez et découpez quelques branches d'épinards jeunes.
-Épluchez, découpez une échalote.
-Arrosez le tout de vinaigre de cidre.

-Disposez autour des fruits secs ou des graines, voir des morceaux de poire type « passe-crassane ».

Salade de granous :
-Cuisez à la vapeur un bouquet (10 à 20 branchettes) de tête de choux, 10 minutes (jusqu'à 1/4 d'heure).
-Disposez-les dans une assiette, sortez quelques morceaux d'ail au miel. Arrosez le tout d'un filet d'huile d'olive.

L'ail au miel :

Dans un pot avec couvercle, disposez du miel liquide et tenez toujours de prêt une ou deux gousses d'ail découpées en petits morceaux. L'ail ainsi préparé se marie avec certains poissons pour ceux qui en mangent, avec les salades. Il ne craint pas l'association avec les raisins dans une salade d'été. Attention à la conservation, 6 mois maximum, et à l'odeur parfois un peu forte.

Avec les endives, poireaux, pommes de terre encore présents sur les étals, il y a de quoi faire des tartes salées. J'ai même découvert  au « marchés de la racinerie » (c'est le nom du producteur de St Cyr en Val) les navets jaunes « boule d'or ». Plus gros que les navets classiques, la chair est ferme, jaune, un peu sucrée mais moins que la patate douce. C'est particulier mais très mangeable rissolée, en tourte, peut-être même en gratin ou en béchamel, c'est à voir l'an prochain.


Les Pâques sont derrières nous, mais je viens d'une région où la coutume est d'offrir des pâtés de viande pour ceux qui en mange, mais surtout des cornue. C'est un gâteau à base de pâte briochée dont voici la recette :

 

Brioche
250 g de farine
125 g de beurre
3 oeufs
15 g sucre poudre
5 g de sel
10 g de levure du boulanger

-La première partie consiste à diluer la levure dans 2 cuillère à soupe de lait tiède, pas plus ! ! !
-Mélanger ensuite avec un peu de farine, une cuillère a soupe maximum. Vous obtenez une petite boule de pâte. Laissez la reposer 6 heures.

-Quand elle a grossi de plus de la moitié, ajoutez de la farine, le sel, les oeufs et le beurre amollit. Pétrissez bien le tout à la main.
-Remettez la pâte à lever 12 heures dans un endroit tiède, prévoyez un récipient avec des bords suffisamment haut.
-12 heures après, modelez la pâte pour lui donner la forme que vous voulez ou emplissez un moule à cake.
-Faites cuire à four moyen, th 5-6, 30 minutes.

Cette pâte, si vous en retirez la moitié du sucre, donnera quasiment le même résultat, de quoi faire quelque chose qui ressemble au préfou vendéen (la véritable recette est disponible sur la toile, cherchez donc). Il faut cuire cette pâte comme un petit pain, puis la couper en deux. Hachez de l'ail avec du beurre, tartinez le sur chacune des tranches, poivrez, étalez du fromage. Faites chauffer / rôtir 5 minutes avant de servir.

 


~~~

Voici des idées de menus pour 15 jours :


  semaine 14 semaine 15
Lundi Gratin héliantis Fuelhada
Mardi Fuelhada salade de pissenlits
Mercredi salade d'épinards  préfou
Jeudi boules d'or rissolées  salade granous
Vendredi bol de graines bol de graines

 

~~~


Comme c'est la saison des pissenlits, voici la recette du miel de pissenlit :


365 fleurs de pissenlit
2 citrons non-traités
2 oranges non-traitées
1 kg de sucre
1,2 l d'eau

-Gardez-le jaune des fleurs, donc pas la partie verte (cela change la couleur), faites les sécher une heure au soleil.
-Mettez-les dans une casserole avec l'eau et les agrumes coupés en fines tranches. Faites bouillir, puis laissez mijoter une heure à couvert. Laissez reposer 24 heures.
-Le lendemain, faites chauffer de nouveau, filtrez, pressez et faites recuire le jus obtenu avec le sucre pendant 15-20 minutes (le jus doit se figer lorsqu'on en verse une cuillère dans une soucoupe placée au préalable dans le congélateur).
-Mettez dans des petits pots, fermez à chaud.

 

Il existe plusieurs variantes de cette « cramaillotte ». J'ai choisi cette recette parce que le nombre de fleurs nécessaire est facile à retenir. Pratique quand on se retrouve au milieu d'un champ de pissenlits. Voici le lien vers le site où j'ai volé la recette :p

 


N'oubliez pas de venir au cinéma voir le film de Coline Serreau.

 

Published by JP - dans Action
commenter cet article

commentaires