Présentation

  • : Association pour la Décroissance Conviviale
  • Association pour la Décroissance Conviviale
  • : L'ADC est une association née pendant l'été 2006 à Orléans. Elle a pour objet de promouvoir et diffuser l'idée de décroissance conviviale. Pour plus d'informations, allez sur la page "Qui sommes-nous ?". Si vous souhaitez être régulièrement tenu au courant de nos activités, envoyez-nous un mail à l'adresse inscrite en bas de la page
  • Contact

Annuaire local

Voici quelques liens vers des associations locales qui proposent des actions, des services, des informations... qui vont dans le bon sens.

Attac45 nous a pris de court et l'a déjà réalisé, le voici : (vous retrouverez certains liens disponibles ci-dessous)

L'annuweb d'Attac45

Recherche

Réflexion

" En 1970 quand j’étais petit garçon, nous n’avions pas de croissance de population pas de revenus du tout. Il n’y avait ni investissement ni service, mais nous étions heureux. Nous avions une alimentation de qualité et tout ce que nous désirions de la nature. Avec l’arrivée des projets de développement, les Dayaks ont été marginalisés et les richesses collectives ont été remplacées par les richesses individuelles. "
Stephane Djuweng, Anthropologue issue du peuple Dayak

Colonisation

" Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre. Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l’esprit la volonté de cultiver le sol, et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. "

Sitting Bull, grand chef Sioux (1831 – 1890)
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 11:00

Suite à l'atelier végétarien, un petit « topo » sur la conservation des légumes, ceux du potager si possible, mais aussi ceux, de saison, des étals des marchés.


Voici quelques recettes de bases de la conservation dans des bocaux avec caoutchouc, sans stérélisation. N'oubliez pas de noter sur vos bocaux ce qu'il y a dedans et la date de préparation.


Légumes au vinaigre – recette générique

-500 g de jeunes carottes

-200 g de haricots verts

-1 poivron jaune et 1 vert

-1 botte de petits oignons frais

-1 litre de vinaigre d’alcool blanc

-2 gousses d’ail, sel,


Pelez les carottes, les poivrons et coupez les en lamelles (pour égrener les poivrons, appuyez sur la queue fortement de manière à la faire entrer dans le poivron, ensuite, retirer là, les graines vont suivre). Équeutez les haricots, équeutez les oignons après les avoir pelés.

Blanchissez les légumes en les plongeant, par petits paquets, 3 minutes dans de l'eau salée bouillante. Refroidissez les aussitôt sous un filet d'eau froide, égouttez et séchez les.

Disposez les dans les bocaux, après avoir mis une ail pelée et coupée en deux au fond, en mélangeant poivrons, carottes, haricots, oignons et recouvrez entièrement de vinaigre bouillant.


Poser les bocaux 1 mois dans un endroit frais et à l'abri de la lumière. Conservation, 4 mois. Une fois ouvert le bocal doit se manger rapidement.


Ceci est un exemple. Vous pouvez composer vos propres mélanges, ou préparer des conserves « monolégumiques » de carottes, haricots, tomates, cornichons...


Cerises au vinaigre

-1 kg de cerises (bigarreaux ou cerises acides)

-70 cl de vinaigre de vin

-500 g de sucre en poudres

-2 feuilles de lauriers, 2 clous de girofle, ½ bâton de cannelle.


N'équeutez pas les cerises, lavez les et séchez les. Coupez les queues à 1 cm environ.

Répartissez les dans les deux bocaux, pas à plus de 3 cm du bord.

Faites bouillir 3 minutes le vinaigre, dans lequel se trouvent le sucre, le laurier, les clous de girofle, la cannelle. Laissez refroidir et filtrez.

Versez le vinaigre sur les cerises et fermez les bocaux.


Poser les bocaux 2 mois dans un endroit frais et à l'abri de la lumière. Conservation, 8 mois. Une fois ouvert le bocal doit se manger rapidement.


Ces cerises s'utilisent comme des cornichons.


Haricots (sucre_oignon)

-450 g de haricots verts équeutés

-1 cuillère à soupe de gros sel

-350 g de gros oignons finement émincés

-45 cl de vinaigre blanc

-350 g de sucre brun clair


Faites mijoter les oignons dans 150 ml de vinaigre pendant 15 minutes (jusqu'à ce qu'ils soient tendres).

Faites blanchir les haricots 5 minutes dans de l'eau bouillante salée, égouttez les avant de les ajouter aux oignons cuits, laisser mijoter 10 minutes.

Ajoutez le sucre et mélangez jusqu'à ce qu'il soit dissous, laissez mijoter 15 minutes de plus en ajoutant le restant de vinaigre. Laissez mijoter encore 15 minutes.

Répartissez les légumes et le liquide dans des bocaux (avec caoutchouc), chassez l'air en les faisant tourner. Fermez et laissez refroidir.


Poser les bocaux 1 mois dans un endroit frais et à l'abri de la lumière. Conservation, 6 mois. Une fois ouvert le bocal doit se manger rapidement.

 

Autre méthodes de conservation, le séchage. À l'air libre, c'est l'idéal pour les plantes, leur valeur n'est pas perdue par un séchage au four (trop long ou trop fort). C'est ainsi, locavorisme oblige, que le thé a été remplacé le matin par des feuilles de ronces ou d'églantier, le soir par des feuilles d'aubépines. On sèche aussi à l'air libre, la menthe, le tilleul, la verveine...


Au séchoir électrique on peu aussi sécher les tomates, pour ensuite les conserver dans de l'huile.


Tomates séchées à l'huile

-1,5 kg de tomates cerises (ou d'olivettes), fermes mais mûres

-4 gousses d'ail

-2 cuillères à café de sel mélangées à 1 cuillère à café de sucre

-des branches de thym, de l'huile d'olive


Ébouillantez et pelez les tomates avant de les couper en 4. Essayez de les épépiner un peu. Laissez les bien s'égoutter. Deux méthodes de séchage :

 

Au four : recouvrez une plaque du four de papier sulfurisé, répartissez la moitié du mélange sel-sucre, disposez les tomates en rang d'oignon, parsemez d'ail (pelée et émincé), de thym effeuillé, l'autre moitié du mélange sel-sucre. Arrosez d'huile d'olive avent d'enfourner 4 heures environ (th 3) Les tomates doivent être sèches mais encore souple. Laissez refroidir.


Au séchoir électrique : sur les différents plateaux, répartissez les tomates roulées dans le mélanges sel-sucre, aillez et saupoudrez de thym. Suivant le modèle de votre séchoir (consulter la notice) faites sécher environ 5 heures.

 

Disposez les tomates séchées dans les bocaux jusqu'au trois quart, en tassant légèrement. Recouvrez d'huiles d'olives, fermez hermétiquement.


Poser les bocaux 10 jours dans un endroit frais et à l'abri de la lumière. Conservation, 2 mois.

 

Idéal pour une pizza, une salade.

 

Poivrons grillés à l'huile

-1kg de poivrons

-1 l de vinaigre de vin blanc

-2 cuillères à soupe de graine de cumin

-de l'huile d'olive


Lavez et essuyez les poivrons, disposez sur une grille dans le bas du four. Enfournez th8 pendant un quart d'heure maximum, retournez les toutes les cinq minutes. La peau cloque et noircit.

Pelez les, coupez les en quatre puis égrenez les (ôtez même la partie blanche).

Faites bouillir du vinaigre et plongez y les poivrons 2 minutes. Égouttez les, voir « épongez » les.

Rangez les dans les bocaux, saupoudrez de graines de cumin et recouvrez d'huile d'olive.

 

Fermez les bocaux, gardez 3 semaines à l'abri de la lumière. Conservation 3 mois.


Fromage à l'huile

-4 ou 5 fromages de chèvre un peu secs (ou un gros que vous couperez en quartier)

-Des brins de thym, du laurier, des grains de poivres, de l'ail

-De l'huile d'olive

 

Coupez les fromages de chèvres en deux dans le sens horizontal (ou en 4 suivant sa taille).

Disposez une gousse d'ail pelée et coupée en deux au fond du bocal, puis les morceau de fromages en alternant fromages, laurier, thym, grains de poivre.

Couvrez d'huile d'olive.

 

Laissez macérer 10 jours, se conserve ensuite 1 mois au réfrigérateur.

Vous pouvez aussi mettre des petits piments (c'est pas très local mais les épices ont, dès le début, été mises de coté du challenge), de la coriande...

 

Pour terminer ce compte rendu sous la forme de recettes de cuisine, n'oubliez pas que les légumes, cruts, cuits blanchis, sautés se dégustent sans retenus sur les galettes de blé noir.

Pour satisfaire un petit désir d'exotisme mais aussi de simplicité, les « sushi » végétariens, ou :

roulés de légumes (pour 4 personnes) :

-150 g de blé (ou autre : lentille, orge...)

- 16 feuilles d'épinards (ou des grosses feuilles d'ortie mais les roulés seront plus petits)

- 4 feuilles de Kombu (c'est une algue en lanière, elle vient de Bretagne)

-4 cuillères à soupe d'huile (olive, courge, noisette...), 2 cuillères à soupe de vinaigre

-des graines germées (pour la décoration : luzerne, radis...)

-du sel, du poivre, une grosse pincée de sucre

Faire cuire le blé avec les algues dans de l'eau. Egouttez, étalez dans une assiette pour faire refroidir.

Blanchissez les feuilles d'épinards.

Mélangez le blé, les algues, l'huile, le sel, le poivre, le sucre.

Posez une feuille d'épinard (ou deux en quinconce) sur le plan de travail, déposez de la garniture et roulez le tout bien serré (le cas échéant, piquez avec un cure-dent pour faire tenir le roulé). Décorez avec les graines germées.

Published by JP - dans Action
commenter cet article

commentaires

Jany 02/07/2010 20:56



Cette semaine sur arte, si vous l'avez loupé : Un an d'abstinence


Avec son épouse et leurs deux enfants, le documentariste finlandais John Webster fait un jour le pari de renoncer à toute consommation de pétrole sans pour autant changer de style de vie. Une
année d'abstinence qui oblige la famille à renoncer à nombre d'éléments du quotidien... Fini la voiture au diesel qui produit 2 800 kg de dioxyde de carbone par an : elle tourne désormais avec du
carburant d'origine végétale ; oubliés les aliments vendus dans des emballages en plastique ; quant au groupe électrogène, un panneau solaire lui a volé la vedette. Les Webster ont dû trouver des
alternatives pour les produits de consommation courante comme la margarine, le fromage, les aliments surgelés, les brosses à dents, les produits cosmétiques... ou les fabriquer eux-mêmes !


(Finlande, 2008, 63mn)


Date de première diffusion:
 Mar., 29. juin 2010, 21h29


Date(s) de rediffusion:
 Vendredi, 9. juillet 2010, 10h55
Dimanche, 18. juillet 2010, 01h50


http://videos.arte.tv/fr/videos/un_an_d_abstinence-3290282.html


Vivez, prospérez, consommez
http://videos.arte.tv/fr/videos/vivez_prosperez_consommez_-3290276.html


Un reportage sur l'eau
http://videos.arte.tv/fr/videos/le_dessous_des_cartes-3283576.html


Bon week end à vous !



jany 21/06/2010 07:30



Merci à jp pour sa recette de limonade de sureau qui a fait fureur samedi
à ma petite fête !!
elle a l'air nettement plus stable (pour ce qu'il reste) que ce que
j'avais essayé il y a deux ans
et qui ressemblait plutôt à un engin de guerre, en plus dangereux !!

j'ai essayé cette recette-ci également

Feuilles de vigne farcies

30 feuilles de vignes, choisir les plus claires sur le cep (le plus
difficile étant d'en trouver des non traitées et des non polluées)

et les faire cuire 10 min en haut du cuit vapeur

riz rouge 120 grs, le faire cuire dans de l'eau salée et le mélanger avec
 :
oignon 1 


coriandre frais ou en poudre 2 c à c
menthe fraîche 8 feuilles
graines de tournesol décortiquées 30 g
huile d'olive 2 c à s

bouillon de cuisson :
citron 1 jus
sel
huile d'olive 2 c à s
eau 2 verres de cuisine

Farcir les feuilles de vigne avec le riz (pas trop) en les mettant sur
l'envers, la farce côté queue, rabattre les côtés de la feuille et rouler,
rabattre, rouler...

et mettre à cuire 30 mn dans le bouillon de cuisson, en coinçant bien le petit rouleau, le bout de la feuille en dessous.

On peut faire une sauce au yaourt pour l'accompagnement mais c'est très
bon sans également.

Peu d'ingrédients pour un maximum d'effet !! Cela paraît compliqué et CA ne l'est pas !! je vous le jure !



bonne semaine



Jan Peire 18/06/2010 19:26



Bonsoir et merci du commentaire.


4 g, c'est une toute petite cuillère à café d'agar-agar en vrac, ou un sachet. Attention, il faut pas dépasser 4 g par jour de consommation d'agar-agar, donc même si cela permet des confitures et
des gelées extraordinaires et surtout moins sucrées, il faut se modérer un peu .


Jan Peire



Crystal 08/06/2010 15:04



Très appétissant tout ça !


J'ai loupé les acacias (enfin pas totalement car je les ai mangé directement dans l'arbre) mais je pense que je vais essayé la gelée de pétales de roses. D'ailleurs, ça représente quoi 4 g
d'agar-agar ? une pincée ?


Merci pour ces idées fleuries