Présentation

  • : Association pour la Décroissance Conviviale
  • Association pour la Décroissance Conviviale
  • : L'ADC est une association née pendant l'été 2006 à Orléans. Elle a pour objet de promouvoir et diffuser l'idée de décroissance conviviale. Pour plus d'informations, allez sur la page "Qui sommes-nous ?". Si vous souhaitez être régulièrement tenu au courant de nos activités, envoyez-nous un mail à l'adresse inscrite en bas de la page
  • Contact

Annuaire local

Voici quelques liens vers des associations locales qui proposent des actions, des services, des informations... qui vont dans le bon sens.

Attac45 nous a pris de court et l'a déjà réalisé, le voici : (vous retrouverez certains liens disponibles ci-dessous)

L'annuweb d'Attac45

Recherche

Réflexion

" En 1970 quand j’étais petit garçon, nous n’avions pas de croissance de population pas de revenus du tout. Il n’y avait ni investissement ni service, mais nous étions heureux. Nous avions une alimentation de qualité et tout ce que nous désirions de la nature. Avec l’arrivée des projets de développement, les Dayaks ont été marginalisés et les richesses collectives ont été remplacées par les richesses individuelles. "
Stephane Djuweng, Anthropologue issue du peuple Dayak

Colonisation

" Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre. Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l’esprit la volonté de cultiver le sol, et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. "

Sitting Bull, grand chef Sioux (1831 – 1890)
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 10:46
L'Association pour la Décroissance Conviviale
organise
un GRAND DON
 
Dimanche 6 mai 2004              de 14 h à 18 h
rue de bourgogne à ORLEANS
 
 
De quoi s'agit-il ?
Imaginez une braderie où les objets ne sont pas vendus, pas même bradés, mais donnés. Les donneurs abordent les passants et leur proposent de prendre un des objets présentés, gratuitement et sans aucune contrepartie (un sourire suffira...).
L'échange du bien est l'occasion d'échanger aussi la parole sur n'importe quel sujet (la production de déchets, le partage des biens et des richesses, l'expérience du don, la décroissance, par exemple).
 
Vous voulez participer ?
·         Il suffit de récupérer chez vous quelques objets en bon état mais dont vous n'avez plus forcément l'utilité (livres, disques, vêtements, bibelots, bijoux, jeux, jouets, vélo, poussette, plantes...). En réfléchissant un peu ça ne devrait pas être difficile à trouver ! (reporterez-vous vraiment un jour les vêtements que vous n'avez pas mis depuis plus dans l'année qui vient de s'écouler ? relirez-vous un jour tous vos livres ? Certains ne valent-ils pas la peine d'être lus par d'autres ? Tous les bibelots qui occupent votre appartement vous sont-ils vraiment utiles ? ...)
·        Une règle simple : votre don doit facilement être transportable, à pied ou en vélo (pour vous donneur pour l'amener sur le lieu du grand don, mais aussi pour la personne qui repartira avec). L'ensemble des biens que vous avez collectés doit pouvoir tenir dans un sac à dos. Merci de réserver vos meubles pour une autre occasion...!
·        Vous nous amenez les fruits de votre collecte le 6 mai place xxxx entre 13 et 15 heures et nous les disposerons avec les autres dons. Si vous le souhaitez vous pouvez rester sur place un petit moment avec les bénévoles de l'association pour accueillir les passants et échanger avec eux. Nous prévoiront des chants et des gâteaux maison pour faire du Grand Don un moment convivial.
 
Ce qui se passe après
Le Grand Don n'aura qu'un point commun avec les braderies marchandes : le slogan : Tout doit disparaître ! Si jamais il restait en fin d'après midi (fin de la manifestation à 18 heures) des objets invendus, euh... in-donnés (!), l'association les récupérera et en fera don à une association caritative.
 
Vous êtes intéressé en tant que donneur ?
Contactez nous par e-mail :            decroissance_conviviale.asso@no-log.org
ou par téléphone :                            02 38 42 74 86(en soirée ; il y a un répondeur),
et rejoignez-nous le 6 mai avec votre don.
 
Vous connaissez des gens intéressés en tant que "bénéficiaires" ?
Faites leur passer le message : rendez-vous dimanche 6 mai de 14 h à 18h place xxxx.
L'Association
L'Association pour la Décroissance conviviale a été créée durant l'été 2006. Elle a pour objet de promouvoir et diffuser l'idée de décroissance conviviale, ainsi que les pratiques individuelles ou collectives fondées sur les principes de la décroissance ou qui les rejoignent. L'association a également pour objet l'organisation d'événements conviviaux, festifs ou d'échange.
Pour en savoir plus sur ce que c'est que "la décroissance", retrouvez nos textes sur Internet : http://assosdecroissanceconviviale.over-blog.com. On vous explique aussi en quoi la décroissance se démarque du fameux "développement durable". Pour creuser le sujet nous vous invitons à lire quelques ouvrages que nous avons sélectionnés. Certains sont en vente à la librairie du Chiendent, 259 rue de Bourgogne à Orléans.
Vous êtes déjà sensibilisés à l'idée de la décroissance ? Rejoignez-nous !
 
Pourquoi un Grand Don ?
Le Grand Don est connecté à chacune des grandes thématiques sur lesquelles sont fondées la vision et la démarche de décroissance.
·         Ecologie
La société de consommation a amené chacun de nous à accumuler un grand nombre d'objets matériels plus ou moins utiles. A l'échelle de la société toute entière, chacun de ces objets suppose des quantités faramineuses de matières premières et d'énergie dépensée, et des pollutions de toute sorte. En plus, comme tous ces objets sont rapidement périssables et obsolètes, il faut sans cesse en racheter de nouveaux... D'un point de vue écologique ceci n'a aucun sens.
Le Grand Don entend interroger les passants sur le volume considérable de notre consommation et sur son utilité réelle, et sur le fait que les biens matériels peuvent être réutilisés avant d'être jetés. Au delà ce ça, il s'agit de rappeler que la Terre et les ressources que nous en tirons ne sont pas infinies, et qu'une société fondée sur la consommation sans fin n'est tout simplement pas viable pour la planète.
·         Equité
Une partie de la population vit dans la profusion matérielle alors que d'autres n'ont pas même accès aux biens fondamentaux (denrées alimentaires, eau potable, soins, logement, éducation, culture...). L'inéquité est criante, entre les populations du "Nord" et du "Sud" mais aussi au sein de chaque pays du "Nord" ou du "Sud". Le système socio-économique dans lequel nous vivons est basé sur l'enrichissement personnel et la possession d'une quantité toujours plus grande de biens matériels. Le partage et la fraternité ont du plomb dans l'aile. Chaque soir des gens passent la nuit dehors quand les voitures des autres dorment dans un garage... Le monde entier est par ailleurs aux mains des marchands.
Le Grand Don entend interpeller les passants sur la répartition des richesses, et réhabiliter des valeurs comme l'équité, le partage, le don et la gratuité au sein de la société.
·         Lien social
Laissera-ton l'individualisme et le chacun pour soi l'emporter ? Les rapports entre les personnes ne peuvent-ils être autre chose que des rapports marchands, intéressés, des rapports de force et de concurrence ?
L'idée du grand don est de susciter un lien entre celui qui donne et celui qui reçoit, un lien qui ne soit pas fondé sur l'argent et le profit, et qui n'entraîne pas une supériorité de l'un sur l'autre : un lien fondé sur le respect, la fraternité et la convivialité.
 
Le Grand Don a pour but principal d'interpeller donneurs et receveurs sur les perspectives inquiétantes que nous offre le monde d'aujourd'hui et sur l'alternative proposée par le mouvement pour la décroissance : celle d'une société écologiquement viable, équitable et conviviale.
Published by Guillaume Dinocheau - dans Action
commenter cet article

commentaires