Présentation

  • : Association pour la Décroissance Conviviale
  • Association pour la Décroissance Conviviale
  • : L'ADC est une association née pendant l'été 2006 à Orléans. Elle a pour objet de promouvoir et diffuser l'idée de décroissance conviviale. Pour plus d'informations, allez sur la page "Qui sommes-nous ?". Si vous souhaitez être régulièrement tenu au courant de nos activités, envoyez-nous un mail à l'adresse inscrite en bas de la page
  • Contact

Annuaire local

Voici quelques liens vers des associations locales qui proposent des actions, des services, des informations... qui vont dans le bon sens.

Attac45 nous a pris de court et l'a déjà réalisé, le voici : (vous retrouverez certains liens disponibles ci-dessous)

L'annuweb d'Attac45

Recherche

Réflexion

" En 1970 quand j’étais petit garçon, nous n’avions pas de croissance de population pas de revenus du tout. Il n’y avait ni investissement ni service, mais nous étions heureux. Nous avions une alimentation de qualité et tout ce que nous désirions de la nature. Avec l’arrivée des projets de développement, les Dayaks ont été marginalisés et les richesses collectives ont été remplacées par les richesses individuelles. "
Stephane Djuweng, Anthropologue issue du peuple Dayak

Colonisation

" Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre. Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l’esprit la volonté de cultiver le sol, et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. "

Sitting Bull, grand chef Sioux (1831 – 1890)
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 17:00
Nous avons lu, vu des écrits, des vidéos intéressant(e)s, alors nous les partageons avec vous pour agrémenter les longues soirées d'hiver qui se préparent depuis le changement d'heure.
Là aussi, vous pouvez nous proposer vos derniers coup de coeur avec quelques mots d'explication, toujours à l'adresse decroissance_conviviale.asso(CHEZ)no-log.org

On commence par un grand article (2 pages) consacré à une adhérente de l'ADC, oui, oui !! Laurène a été interviewée par Fleury Magazine et l'interview a paru dans le n°52 d'octobre 2008. Vous pouvez le lire en cliquant sur les images ci-dessous pour avoir les pages en grand.

La revue S!lence (écologie, alternatives, non-violence), chère à notre coeur, est toujours dans une situation critique financièrement. Toujours aussi pratique et conviviale, elle propose dans son numéro de novembre un dossier sur les jardins partagés, sans parler de toutes les actualités qui passent inaperçues dans les médias traditionnels. N'hésitez pas à la soutenir en vous abonnant et en la faisant connaître. Au sein de ce dernier numéro, un article dans la catégorie Décroissance intitulé "pour la croissance du bonheur" où l'on nous rappelle de ne pas oublier d'aborder la décroissance avec convivialité !
L'argent permet d'acquérir
une maison mais pas un foyer
un lit mais pas le sommeil
une montre mais pas le temps
des livres mais pas la connaissance ou la sagesse
un plaisir sexuel mais pas l'amour
un repas mais pas la convivialité
un service mais pas l'amitié...

La crise financière, la crise bancaire, la crise du marché de l'automobile, la crise tout court, vous avez entendu parler ? Non, alors vous vivez sur une île déserte... Pourtant on vous le dit, "c'est la récession". Les objecteur(e)s de croissance pourraient à première vue se réjouir de ces crises dues à un système libéral incontrôlé, inégalitaire, dévastateur pour la biodiversité et l'humanité car elle aura (au moins on l'espère) une vertu pédagogique : le système dans son ensemble doit être remis en question et changé ; mais ces crises vont également être synonymes en premier lieu de régressions sociales, de précarités, d'augmentations des inégalités bien plus graves que la simple perte du pouvoir d'achat de téléphone portable ou d'écran plasma et bien loin de la convivialité de la décroissance et tout en reléguant la "crise écologique" au fin fond de nos préoccupations : "on sauvera la planète quand on n'aura rien de plus urgent à faire".
Comme le dit Paul Ariès dans le numéro d'octobre de La Décroissance, "leur récession n'est pas notre décroissance". Essayons de comprendre et d'être attentifs aux propositions des gouvernements, qu'elles ne soient pas des fausses solutions pires ou aggravant encore que le problème.
Les publications se multiplient pour tenter d'expliquer ces crises de manière plus ou moins pédagogiques. Une vidéo explique de manière simplifiée, mais non simpliste, le fonctionnement du système bancaire et de l'argent. Elle s'appelle "L'argent Dette" (1h).
Dans le thème,  ici une question=une réponse : "la crise est-elle bonne pour le climat ?" (audio 2min).

Une connaissance d'un sympathisant à l'ADC nous fait connaître le combat d'une association pour le maintien d'une agriculture paysane que l'état français ne semble pas du tout encourager. Les explications en 2 articles :
sur le blog de "de la bouche à la terre" et sur Reporterre.net.

Histoire de diversifier les supports d'information, voici un petit diaporama sur une espèce qui souffre actuellement : les abeilles. Ca se passe de commentaires.

L'écocentre de la forêt d'Orléans dont nous relayons les initiatives dans l'agenda a maintenant un site officiel : http://ecocentre-de-la-foret-d-orleans.over-blog.com/

Et enfin (heureusement qu'il y a de nombreuses soirées d'hiver avec tout ça) une note de Jean Pierre sur une de ses lectures

Published by Association pour la Décroissance Conviviale - dans Textes
commenter cet article

commentaires

JanPeire 28/10/2008 15:43

Bonjour,Les références de l'ouvrage cité sont : L'homme et la terre Préfacé par Béatrice Giblin  - la DécouverteISBN : 2-7071-2823-6EAN: 9782707128232Une présentation de l'auteur sur wikisource :http://fr.wikisource.org/wiki/ReclusJP