Présentation

  • : Association pour la Décroissance Conviviale
  • Association pour la Décroissance Conviviale
  • : L'ADC est une association née pendant l'été 2006 à Orléans. Elle a pour objet de promouvoir et diffuser l'idée de décroissance conviviale. Pour plus d'informations, allez sur la page "Qui sommes-nous ?". Si vous souhaitez être régulièrement tenu au courant de nos activités, envoyez-nous un mail à l'adresse inscrite en bas de la page
  • Contact

Annuaire local

Voici quelques liens vers des associations locales qui proposent des actions, des services, des informations... qui vont dans le bon sens.

Attac45 nous a pris de court et l'a déjà réalisé, le voici : (vous retrouverez certains liens disponibles ci-dessous)

L'annuweb d'Attac45

Recherche

Réflexion

" En 1970 quand j’étais petit garçon, nous n’avions pas de croissance de population pas de revenus du tout. Il n’y avait ni investissement ni service, mais nous étions heureux. Nous avions une alimentation de qualité et tout ce que nous désirions de la nature. Avec l’arrivée des projets de développement, les Dayaks ont été marginalisés et les richesses collectives ont été remplacées par les richesses individuelles. "
Stephane Djuweng, Anthropologue issue du peuple Dayak

Colonisation

" Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre. Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l’esprit la volonté de cultiver le sol, et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. "

Sitting Bull, grand chef Sioux (1831 – 1890)
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 13:26

... Alors j’le prends !

Ainsi vont les réponses lors de notre action-distribution de « bon de non-achat », bon gratuit, ce qui semblait faire plaisir en cette période de surconsommation.


« Faites l'amour pas les magasins »nonachat.JPG


  Ces bons, du temps de l’échange, bref souvent, se laissent retourner et donnent ainsi à voir quelques uns de ces petits slogans que nous aimons par-dessus tout. Ces phrases chocs, ces mots obus interpellent, font réagir et il faut bien le reconnaitre, parfois nous attirent de la sympathie. Pas suffisamment cependant pour aller jusqu’à témoigner d’un « moment de Noël marquant », bon ou mauvais, racontez nous !


« Lire plus pour penser plus »


Déguisés en chalet, nous intriguons : « vous êtes une secte ? » Promouvoir le non achat, vanter le don et ainsi faire réfléchir sur le sens de la fête, sur l’injonction au bonheur conforme, aux ordres, automatisé et régulé par carte bancaire.


« Le seul, le vrai, l’unique voyage, c’est de changer de regard »


Parler de don, du faire soi-même amène un témoignage émouvant sur une maison de poupée réalisée en carton par la grande sœur.


« La vie est trop courte pour que l’on soit pressé »


Bonheur automatique, urgence à le satisfaire. Une dame refuse « le bon », puis le prend, revient, se renseigne.
Malgré le froid, les chalets ne sont pas chauffés, nous tiendrons deux bonnes heures. Le temps de voir passer la fanfare du Secours Populaire, celle des Père-Noëls verts. Face à la crise, au moment du grand débordement, une action caritative parmi d’autre.


  rep19122011

 

La République du centre (édition du 19 décembre 2011)
 

Published by jp - dans Action
commenter cet article

commentaires

Stéphane Ascoët 02/01/2012 10:20


Bravo pour l'action et la médiatisation! Désolé de ne pas avoir pu venir :-/